Les plantes sans fleurs

Flore de Suède et de Norvège

Les plantes sans fleurs
Site last published: 07/12/12
Lycopode

Les lycopodes sont de petites plantes ( 6 à 8 cm ) sans fleurs, ressemblant à des mousse, mais en plus robuste. Ce sont des plantes vivaces avec de petites feuilles nervurées et une véritable tige vascularisée.la reproduction se fait par des spores, les sporanges sont instalés en épis dressés au sommet des tiges.Cette famille est assez bien représentée dans les secteurs de toundra et de marais.

Les prèles

Elles sont partout présentes dans les sous-bois humides de la Suède; Ce sont de véritables fossiles vivants, on retrouve leurs traces dans les roches du carbonifère ( elles étaient un peu plus hautes... de la taille des arbres); Elles aussi se reproduisent avec des spores,il faut dire que pour les plantes à fleur la saison des insectes pollinisateurs est plutôt courte et l'humidité pour la "germination" des spores plus qu'idéale.
Les sphaignes

Les sphaignes sont des mousses, sans racines et à feuilles sans nervures. Les différentes espèces sont très difficilement identifiables, il faut souvent une coupe observée avec un fort grossissement pour faire la détermination. Typique des milieux humides acides, elles sont à l'origine de la formation de la tourbe. En Suède, on trouve des sphaignes autour de la quasi-totalité des lacs forestier, elles tapissent le tour de la surface en eau et forment des îlots flottant qui s'avancent au-dessus des berges. Il est particulièrement dangereux de s'aventurer sur ce type de formation qui peut craquer et vous engloutir. Au bout des plusieurs années voir des siècles les parties inférieures mortes des mousses finissent par toucher le fond et à se compresser, à partir de ce moment les espèces acidophiles à racines commencent à s'installer et le milieu forestier progresse.
Les amanites

Les amanites sont des champignons (pas des plantes) courants des zones forestières boréales, on rencontre de nombreuses espèces dont la toxicité est très variable. Il est à noter que pour les amanites du type de la tue mouche les substances actives présentes sont vomitives et hallucinogènes,dans le reste de l'Europe la proportion fait que les intoxications sont essentiellement digestives alors que dans le nord, cette part diminue en faveur de la part narcotique. Dans des périodes anciennes les nordiques mangeaient ces champignons lors des fêtes pour l'effet d'ivresse qu'ils procuraient. Il fallait vraiment le vouloir, car les effets vomitifs ne devaient pas être négligeables voir dangereux. Je préciserais tout de même que des nombreuses espèces autrement toxiques comme l'amanite panthère ou la phalloïde sont très dangereuses et pas toujours faciles à déterminer.